Histoire des rues

Contenu de la page : Histoire des rues

Alfred Roll, Olivier Métra, ne sont pas simplement des noms de rues. Mais savez-vous qui ils sont ?
  1. Histoire des rues - Avenue Alfred Roll [Afficher]
    Avenue Alfred Roll
    77590 Bois-le-Roi
    Alfred Roll est au premier rang des peintres français de la fin du siècle dernier. Dans le magnifique livre où M. Roger Miles étudie l’œuvre d’Alfred roll, il remarque justement que l’école de 1830, caractérisée en Seine-et-Marne par l’école de Barbizon, le précéda de trop loin pour déteindre sur lui, mais il ajoute cette note exacte que l’école impressionniste qui lui est contemporaine n’a pas eu sur lui plus d’empire.
  2. Histoire des rues - Quai Olivier Métra [Afficher]
    Quai Olivier Métra
    77590 Bois-le-Roi
    Après avoir quitté les Folies-Bergères, Olivier Métra dirigera les bals du théâtre de la Monnaie à Bruxelles, puis ceux du grand Opéra de Paris pour qui il composa un ballet en trois actes Yedda. Enfin en 1888, il donne aux Bouffes-Parisiens une opérette " Le Mariage avant la Lettre ". Olivier Métra mourut à Paris en 1889.
  3. Histoire des rues - Rue Aimé Perret [Afficher]
    Rue Aimé Perret
    77590 Bois-le-Roi
    Né à Lyon, le 30 octobre 1847, Aimé Perret, artiste peintre, résidait à la fois à Bois-le-roi et à Paris, 77, rue d’Amtersdam. Peintre des paysans dont il se plaît à représenter plutôt le type robuste, sain et gai de l’Ile-de-France, il a été souvent comparé à Millet, de qui il a sans doute la poésie contemplative, mais non la tristesse et la recherche des effets de pénombre ou d’obscurité. L’œuvre d’Aimé Perret possède au contraire la luminosité des clairs crépuscules et respire le bonheur et la paix des champs. Aimé Perret s’était fixé à Bois-le-Roi depuis 1878 et c’est dans ce pays et dans ses environs qu’il a exécuté ses œuvres depuis cette date.
  4. Histoire des rues - Rue Castellani [Afficher]
    Rue Castellani
    77590 Bois-le-Roi
    En 1873, il peint " Les Turcos à Wissembourg " acheté par l’état, puis " La charge des Cuirassiers à Sedan " et enfin, en 1876, il a l’idée de lancer des " Panoramas ", puis c’est l’œuvre qui va le rendre célèbre " Les Marins au Bourget - 21 décembre 1870 ", peint à Bois-le-Roi et qu’il présente à Philadelphie et à Bruxelles. De retour de Bruxelles, il expose son " Waterloo ". Dès lors, sauf quelques tableaux, il ne peint plus que ses panoramas. L’un deux va faire beaucoup de bruit " Le Tout Paris " pour l’Exposition de 1889.
  5. Histoire des rues - Rue Guido Sigriste [Afficher]
    Rue Guido Sigriste
    77590 Bois-le-Roi
    Guido Sigriste est né à Aarau en Suisse le 10 avril 1864. Ces tableaux les plus célèbres de ce peintre sont " le Général Lassalle aux avant postes ", " Charge du troisième régiment de Dragons ". Ces œuvres sont toujours pleines de mouvements ; on y remarque beaucoup de fougue et de délicatesse.
  6. Histoire des rues - Rue Gustave Mathieu [Afficher]
    Rue Gustave Mathieu
    77590 Bois-le-Roi
    Hugues, Antoine, Gustave dit Gustave Mathieu est né à Nevers, en septembre 1808. On lui doit de nombreux poèmes : le Grand Etang, par exemple. Ses chansons célébraient surtout le vin,Jean Raisin, le Triomphe du vin, le Bohémien, le Pâtre, la Meunière… d’autres étaient plutôt satiriques, comme Monsieur Capital, la Chasse du Peuple, etc. Il fonda aussi, en 1854, le journal de Jean Raisin, " revue joyeuse et vinicole ", puis, à la mort de Mathieu de la Drôme, qui publiait l’almanach de " Mathieu de la Drôme ", Gustave Mathieu publia l’almanach de " Mathieu de la Nièvre " où il présidait le temps et donnait des conseils aux gens de la campagne. Cet almanach parut jusqu’à sa mort. Il mourut à Bois-le-Roi le 14 octobre 1877. Il désirait mourir à l’automne, il fut exaucé.
  7. Histoire des rues - Rue Joseph Bail [Afficher]
    Rue Joseph Bail
    77590 Bois-le-Roi
    Jean-Antoine Bail, son père, était un peintre né en 1836 à Chamelet dans le Rhône. Ce grand peintre, dont les œuvres sont nombreuses, et qui fut l’élève de son père, obtint au salon parisien de 1885, une mention honorable. Ses tableaux les plus connus sont " Joueur de Violoncelle " (1882), " Les cuisiniers " (1883), " Le Marmiton " (1887), " Le Pain Bénit " (1892), " Cendrillon " (1894), " Les bulles de Savon " (1897), " Reflet de Cuivre " (1898). Joseph Bail s’est surtout attaché à peindre des natures mortes, des intérieurs de cuisine où sont art atteint la perfection dans les reflets des cuivres. Son tableau " Le Marmiton " de 1887 obtint un grand succès. La mairie de Bois-le-Roi possède deux tableaux de Joseph Bail, l’un donné par Mme Louis Létang représentant M. Louis Létang, l’autre un paysan comptant ses écus.
  8. Histoire des rues - Rue Louis Létang [Afficher]
    Rue Louis Létang
    77590 Bois-le-Roi
    L’écrivain Louis Létang dont une rue de Bois-le-Roi porte le nom, est né dans notre commune le 5 mars 1855. Ses romans sont tous, ou presque tous, publiés dans les journaux. Citons entre autres La Maria en 1885, le Secret en 1887, claire de Brimeu en 1888, le roi de Paris en 1889. La mairie de Bois-le-Roi possède un très beau portrait de M. Louis Létang du pinceau de Joseph Bail.
  9. Histoire des rues - Rue Louis Noir [Afficher]
    Rue Louis Noir
    77590 Bois-le-Roi

    De son vrai nom, Louis Etienne Salomon, Louis Noir était le frère de Victor Noir, le journaliste qui fut tué à Neuilly par le prince Pierre Bonaparte, fils de Lucien Bonaparte et donc cousin de Napoléon III, le 10 janvier 1870. Parmi les nombreuses œuvres de Louis Noir il faut citer tout particulièrement un roman " Les Braconniers de senoucourt " qui sous des noms d’emprunt décrit le Bois Le Roi de cette époque.

    Le peintre Robert Noir, de son vrai nom Ernest Salmon est de fils du romancier dont nous avons parlé, Louis Noir. Il est né à Paris en 1864, d’une mère très jeune. Ses parents vinrent s’installer à Bois Le Roi vers 1880. Robert Noir fut l’élève d’Yvon et surtout de Castellani. Sans entrer dans le récit de la vie de Robert Noir, disons que nombre de ses œuvres portant la marque de Bois Le Roi "Ramasseuse de Bois Le Roi ", " La fagottière ".

  10. Histoire des rues - Rue Poupart d’Avyl [Afficher]
    D’Avyl Ludovic, Joseph, Gongalve, Amédée Poupart, dit Louis Poupar d’Avyl, est né à Ancenis en 1835 et mort à Paris en 1890. Romancier, auteur dramatique, il écrivit, seul ou en collaboration, des pièces dont " La Maîtresse légitime " en 1874 est considérée comme le chef-d’œuvre, des drames "coq Hardy " 1876, " La comtesse Lerins " 1876. On lui doit aussi les romans et des chroniques publiées dans les journaux sous le pseudonyme de Pierre Quiroul.
  11. Histoire des rues - Square de Monard [Afficher]
    Square de Monard
    77590 Bois-le-Roi
    Louis de Monard est né le 31 janvier 1873 à Autun. Il voulait d’abord devenir peintre, mais un hasard lui fit découvrir la sculpture. Mécontent d’une panthère qu’il était en train de peindre, il avait modelé son sujet pour mieux exprimer les volumes. Son ami, Robert Noir, fut si convaincant que de Monard se décida à tâter de la sculpture. Sa première œuvre fut le " Sanglier aux Ecoutes ".